Aller au contenu

Quelles données sont collectées via les acteurs du marché de la téléphonie? (SFR, Free, Orange, Bouygues, etc…)

Les informations disponibles pour les abonnés sur leurs données personnelles sont-elles suffisantes pour faire un choix éclairé?

Dans la poche des utilisateurs, des systèmes d’exploitation, des opérateurs mobiles et des fabricants de smartphones regardent.

Chez l’opérateur Orange, on indique ne pas commercialiser les informations des abonnés. « On ne vend pas nos bases de données », précise avec fermeté, la cellule RGPD du groupe. Des services comme Flux Vision d’Orange Business Service commercialisent toutefois certains éléments les concernant. Orienté à destination des acteurs du tourisme, des transports et du commerce, Flux Vision collecte ainsi, via les antennes-relais d’Orange, les métadonnées mobiles des abonnés : âge, genre, catégorie socioprofessionnelle, géolocalisation, leur origine géographique, les appels émis et reçus, SMS, la consommation de données mobiles.« On va pouvoir connaître les lieux de nuitée des personnes, toujours de façon anonyme, également leur lieu d’activité en journée, et pouvoir déterminer des flux pendulaire entre lieu de résidence et lieu de travail, et qualifier ces mobilités », expliquait Jean-Luc Chazarain, responsable priorité des ventes chez Orange Business Services lors d’une keynote organisé par Acteurs Publics. LIEN

Laisser un commentaire